webLoaded = "false" Loadclientside=No
Un médecin souriant parlant avec un patient âgé.

Améliorer l’expérience du patient

Parfois, les patients peuvent avoir l’impression d’être de simples numéros.

Les hôpitaux toujours achalandés, l’importance accrue accordée à l’efficacité et la volonté des cliniciens d’offrir le meilleur niveau de traitement au plus grand nombre de patients possible font en sorte qu’il ne vous reste pas toujours beaucoup de temps pour établir une relation de confiance avec vos patients. Heureusement, il est souvent possible d’améliorer l’expérience du patient et d’offrir ce niveau de soins supplémentaire par de simples gestes comme un sourire ou un contact rassurant lors d’un examen physique. .

Selon le magasine Health System Management (en anglais seulement), « il ne faut que 56 secondes pour établir un lien humain significatif avec un patient ». Par exemple, vous pouvez découvrir que vous partagez le même passe-temps ou que votre plat ou musicien préféré sont les mêmes. Le simple fait de trouver un lien commun peut aider à créer cette importante relation de confiance.

En plus de la communication verbale, des examens physiques réguliers et approfondis permettent de renforcer les relations de confiance. Les patients seront souvent plus disposés à parler s’ils sentent que le professionnel de la santé prend le temps de vraiment les connaître, et de connaître leur corps et leur état de santé. Un toucher familier et réconfortant lors d’un examen physique peut transmettre le message que le clinicien se soucie du patient et que celui-ci peut lui faire confiance, même si aucune parole n’est échangée.

Les stéthoscopes sont utilisés fréquemment dans le cadre des examens physiques et ils servent souvent littéralement de point de contact entre le patient et le clinicien. Les stéthoscopes jouent non seulement un rôle clinique dans les diagnostics par auscultation, mais constituent également l’un des principaux atouts du clinicien pour nouer un lien avec le patient. Par conséquent, si les cliniciens choisissent d’écouter en plaçant le stéthoscope par-dessus les vêtements de leur patient ou qu’ils n’effectuent pas d’examen approfondi, ils manquent une occasion de renforcer la confiance du patient.

M. Thomas Stillman, M.D., FACP, du centre médical du comté de Hennepin, occupe le poste de directeur des études médicales de premier cycle à la faculté de médecine de l’Université du Minnesota, à Minneapolis, où il enseigne l’art de l’auscultation. Le Dr Stillman reconnaît la valeur du toucher réconfortant lors d’un examen physique.

webLoaded = "false"
  • Médecin montrant son stéthoscope à un bébé tenu par sa mère.

    « Il ne faut que 56 secondes pour établir un lien humain significatif avec un patient. »

    Magazine Health System Management


« Si elle n’est pas soigneusement expliquée et comprise par le patient, la technologie peut avoir un effet d’isolement, et nous ne pouvons pas la laisser créer des barrières entre nous et le lien personnel que nous avons avec nos patients, souligne-t-il. Pour conserver la relation médecin-patient, il faut s’adapter à la technologie, et non s’y soumettre. S’asseoir dans la salle d’examen et regarder l’écran de l’ordinateur sans avoir de contact visuel direct, ou presque, avec le patient, c’est comme parler à quelqu’un tout en lisant un livre. Nos patients ont besoin de toute notre attention. Éloignez-vous de votre ordinateur, asseyez-vous à côté de votre patient, parlez-lui patiemment et, le plus important, faites-lui sentir que vous écoutez attentivement son histoire. »

Enseigner l’auscultation est important pour le Dr Stillman parce que cet art permet d’établir un lien entre le patient et le médecin. Il affirme que le rituel est très important et qu’il devrait être conservé plutôt que remplacé.

Lorsqu’il enseigne à une génération de plus en plus jeune, composée d’« enfants de la technologie », comme il les appelle, le Dr Stillman souligne la valeur de l’interaction avec le patient.

« Les futurs professionnels de la santé souhaitent établir des relations avec les gens au-delà des appareils et de l’électronique, car cela leur rappelle la raison première pour laquelle ils veulent travailler en médecine. Ils veulent se connecter physiquement au processus permettant d’établir un diagnostic précis. »

Bien qu’il existe de nombreuses façons de créer un lien, le stéthoscope est un moyen à la fois pratique et émotionnel de nouer une relation avec les patients. Il vous guide dans la détermination du diagnostic, mais peut aussi servir à établir une relation de confiance et de bienveillance.

Comme l’indique le Dr Stillman, « le stéthoscope relie le médecin au cœur du patient ».


webLoaded = "false"
Autres Sites de 3M
Portail des partenaires
Suivez-nous
3M, Littmann, le logo Littmann, Master Cardiologie, Cardiologie III, Master Classique II et TeleSteth sont des marques de commerce de 3M, utilisées sous licence au Canada.

Bluetooth® est une marque déposée de Bluetooth SIG.
Changement de lieu
Canada - English | Français